• Des lames des Vikings

    Sagas islandaises. Régis Boyer.

    Des lames des Vikings

     

     

    En regardant ce reportage, j'ai pensé à la mention des "épées bleues" dans les textes, et à la technique de recuit "au bleu" qui consiste à donner plus de résistance à un acier très dur. Je ne dispose pas de preuves que ces épées bleues, figure de style certainement, mais révélatrice peut-être d'une certaine qualité d'acier, aient été des +Ulfberht+, mais elles étaient remarquables, au point que certaines avaient des noms.

      

    Dans la saga d'Hakon le Bon (961) 

    Il nettoya les ponts avec son épée bleue (Kvernbit)
    Qui régit le sort de la guerre, sur les planches
    Des onze navires, des vikings du Vindland.
    Célèbre depuis lors est le nom de Hakon.

     

    La vengeance du jarl Hakon (965) dans la Saga des fils d'Eirik. 

    Je dis la louange de l'homme, du héros,
    Qui sur ses bons bateaux parcourait l'océan,
    Comme un oiseau de proie et voulait conquérir
    Une rouge vengeance pour son parent mort.
    Par son épée bleutée ruisselante de fer,
    Qui s'abattait rapide et qui figeait la vie
    De celui qui avait pris la vie de son père,
    De lui et de ses hommes pendant le combat.

      

    La bataille de Svolder, an 1000, dans la saga d'Olaf Tryggvason 

    "Epées et boucliers cliquetaient vivement,
    Et la chanson des lances à bord était stridente
    Et les flèches sifflaient en essaims resserrés
    Contre les courageux combattants du Serpent,
    Et toujours, a-t-on dit, le jarl Eirik pouvait
    Aligner à ses côtés des ennemis frais,
    Des armées entières de Danois et Suédois,
    Maniant haut les lames bleues de leurs épées."

     

    Le retour en Norvège en 1035 du roi Magnus Olafson le Bon 

    "Il ne fait vraiment aucun doute que celui
    Qui veut commander sur la mer et sur la terre,
    Fera ressentir dans le sang à l'ennemi
    L'acier bleu tranchant de Hneiter, l'épée d'Olaf.
    Ce jeune homme généreux, qui sème de l'or,
    Courageux fils de Norvège, âgé de dix ans
    Equipe ses navires sur les lacs de Russie,
    Pour prendre sa couronne, aidé de ses amis. "

     

    Histoires de quelques épées nordiques célèbres   

     

    Les secrets de l'épée viking   Baesing, épée du roi Olaf Geirstad-Alf, fils de Gudrod le Chasseur. Récupérée dans son tombeau, elle fut offerte à Saint-Olaf par son oncle et père adoptif  Hrani Roesson (995). Olaf s'en sépara en recevant le baptême (1010), car l'épée était païenne, et, comme elle lui manqua, il la récupéra en 1020, la rebaptisant Hneiter. Il la perdit en mourant à Stiklestad (1030).
    Elle fut prise par un suédois et par la route des Varègues, arriva en Orient (autour de 1100). Elle fut placée sur l'autel de l'église Saint-Olaf à Constantinople par l'empereur Alexis Ier (Kirjalax). On ne sait donc pas trop comment elle aurait pu finir en 1035 dans la main de Magnus Olafsson ainsi que le prétend Arnold Scalde des Jarls. Elle aurait ensuite été ramenée en Norvège par Eindride Unge, et remise au jarl Sigurd qui lui aurait donné le nom de Bâtarde et l'aurait utilisée lors de la bataille de Re (1163). Par la suite, on perd sa trace.

     

    Les secrets de l'épée viking   Fotbrei (large d'un pied) : épée de Thorlaf Skolmsson auprès du roi Hakon le Bon à la bataille de Fitjar (961)

     

    Les secrets de l'épée viking   Kvernbit, la "mordeuse de meule", fut un cadeau du père adoptif d'Hakon le Bon, Adelstein, à son fils. Elle était réputée la meilleure épée jamais forgée en Angleterre. Elle s'illustra lors de la bataille de Fitjar. On la retrouve en 1016 dans la main de Saint-Olaf lors de la bataille de Nesjar en Vestfold.

     

    Les secrets de l'épée viking   Leggbit, "mordeuse de jambes", était le nom de l'épée d'Hakon Herdebreid lors des batailles en Ulster (1103).

     

    Et quelques autres, parties en Islande :

    - Grasida, de Gisli Thorkelson de More, un des premiers colons en Islande.

    - Adalsranaut, de Gunlaug Ormstunge

    - Hviting : Holmgang Berse de Soebo,

    - Kongsnaut, de Kjartan

    ce qui aurait tendance à confirmer la colonisation de l'Islande par les classes sociales aisées de la société norvégienne.

     

    Et bien sûr, les légendaires :

    - Gramr  (Balmung) de Sigmund, reforgée pour Sigurd (Volsunga Saga)

    - Mimung, épée d'Odin. 

     

    viking                                                                                                                                                                                                      viking 


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :